Être en accord avec son corps ou avec son esprit?
Un mélange de douceur et de violence, de beauté et de laideur regroupé dans une intimité familière.
Ce qui m’intéresse d’abord c’est de révéler l’être contre le paraître, en exprimant la fragilité par le corps et l’écho de l’enfance chez l’adulte. Ici la crispation de la main, les pieds entrelacés, les genoux serrés sont autant de détails qui montrent une certaine gêne, mal être, angoisse mais rien de plus humain et de plus beau je trouve qu’une fragilité assumée. Notre société actuelle a souvent tendance à associer la fragilité à la faiblesse, hors « la fragilité suppose des passions vives, et la faiblesse l’inaction et le vide de l’âme. » Encyclopédie VII, 273, Littré.
Je vois mes personnages comme des corps qui s’excusent d’être là mais qui en même temps font face... L’ambivalence, l’entre deux est toujours présent.

crayon et aquarelle sur papier crayon et bic sur papier, 2010. crayon, bic et encre sur papier crayon, bic et aquarelle, 100x70 cm crayon, bic et encre sur papier crayon, bic et encres, 70x100cm crayon et encres, 200x150cm crayon et encres, 200x120cm Galerie de la Jonquière, Paris Galerie de la Jonquière, Paris galerie du cloître, Rennes La commanderie des templiers